Méditation en pleine conscience : ses bienfaits

La méditation en pleine conscience est bénéfique pour notre santé est cela a été prouvé par plusieurs études.
Elle peut donc être largement utilisée comme complément à une séance d’hypnose pour traiter des comportements gênants (stress, anxiété…etc) ou même aux traitement médicaux classiques dans certains cas:

Méditation : Amélioration de la concentration et stimulation du cerveau

La technique de méditation en pleine conscience mobilisant notre attention de manière soutenue, elle contribue à améliorer notre concentration au quotidien. Ainsi, une étude réalisée par des chercheurs américains en 2012 et publiée dans Frontiers in human neurosciences, a prouvé qu’une méditation en pleine conscience pratiquée de manière régulière, même sur un court laps de temps, modifie les fonctions neuronales liées à la gestion de stimuli conflictuels, améliorant ainsi la concentration et la capacité à réaliser des tâches complexes et minutieuses.
De plus, ces 10 dernières années, il a été prouvé que cette pratique pouvait améliorer la mémoire, la capacité d’apprentissage ainsi que la gestion des émotions.

De la méditation naît la sagesse. » Bouddha

La méditation pour la gestion de l’anxiété et de la dépression

Dans une publication du journal scientifique Social cognitive and affective neuroscience, il a également été démontré que la méditation en pleine conscience pouvait avoir un effet sur les capacités de contrôle cognitif et sur l’anxiété. Cette étude a également démontré son rôle d’antidépresseur.

Gestion du stress par la méditation

Une autre étude américaine, menée en 2013 par le Dr Kirk Warren Brown de l’Université de Virginie, a démontré que la méditation en pleine conscience joue un rôle important dans la régulation de la stimulation des centres d’émotion liés au stress. Ainsi, les personnes qui la pratiquent régulièrement sont moins sujettes au stress car ils parviennent à le contrôler plus aisément.

Méditation en pleine conscience : Gestion de la douleur

Une étude américaine a réussi à prouver, en 2011, que la méditation en pleine conscience avait un effet positif sur la perception de la douleur. En effet, dans l’étude, les patients qui la pratiquaient ont constaté une diminution de la douleur de 40% (et les chercheurs ont pu identifier des zones du cerveau impliquées dans la perception de la douleur qui peuvent être modulées par la méditation).

Aide au traitement contre la maladie d’Alzheimer

Une autre étude américaine de 2013, a pu démontrer des résultats encourageants sur le rôle de la méditation en pleine conscience dans le ralentissement de la dégénérescence des cellules cérébrales, principal symptôme de la maladie d’Alzheimer.

Renforcement de l’immunité

Il a également été démontré que la méditation entraîne des effets aussi positif que l’activité physique sur les infections respiratoires telles la grippe. En réalité, il s’agit d’un effet indirect puisque c’est la diminution du stress qui induit une amélioration du système immunitaire des patients atteints.

2017-11-24T15:57:32+00:00